Activités de terrain

La Mission française des fouilles de Tanis (MFFT).
Directeur : François Leclère, Ingénieur de recherches à l’EPHE, EA 4519
Directeur-adjoint : Frédéric Payraudeau, Maître de conférences à l’université Paris-IV, UMR 8167.

Le programme actuel porte principalement sur l’étude de l’agglomération antique du site de Tanis dans sa globalité et comporte plusieurs volets, visant à une meilleure connaissance de l’organisation spatiale et de l’évolution du tissu urbain dans son ensemble, ainsi que du contexte paléo-environnemental de la ville (branche tanitique, lagunes, canaux). Ces problématiques impliquent l’utilisation à large échelle de méthodes de prospections géophysiques (magnétométrie, sondages électriques), de prospections céramologiques (collecte et étude du matériel de surface) et par carottages archéologiques et géomorphologiques. Le programme comporte également un large volet de reprise des études épigraphiques, portant essentiellement sur les inscriptions royales et privées de la Troisième Période intermédiaire (blocs provenant des tombes privées de la XXIe dynastie remployés dans la tombe de Chéchanq III, blocs de Chéchanq V remployés dans les parois du Lac Sacré d’Amon, inscriptions royales diverses de la 21e à la 25e dynastie, monuments tanites de Psousennès Ier, paléographie des inscriptions de la XXIIe dynastie sur la base des textes des tombes royales).
Pour en savoir plus

• Sanctuaires osiriens de Karnak
Directeur : Laurent Coulon (égyptologue, Directeur d’études – EPHE, EA 4519)
Le programme de documentation des chapelles osiriennes est co-dirigé par François Leclère (Ingénieur de recherches à l’EPHE, EA 4519).
La fouille des chapelles osiriennes nord de Karnak est co-dirigée par Cyril Giorgi (INRAP)
Institutions partenaires : IFAO, CFEETK, HiSoMA (UMR 5189, Lyon),  Orient et Méditerranée (UMR 8167, Paris), INRAP

L’avènement de la personnalité d’Osiris au rang de dieu majeur au sein de tous les temples égyptiens est un des phénomènes les plus marquants de l’histoire de la religion égyptienne au Iᵉʳ millénaire av. J.-C. et a des répercussions ensuite sur les religions des civilisations méditerranéennes. Le site de Karnak, par la multiplicité des témoignages disponibles et la possibilité de leur analyse diachronique, offre un cadre de référence fondamental pour l’étude de ce développement. Depuis 2000, des fouilles sont menées sur les trois chapelles situées le long de la voie menant de la grande salle hypostyle au temple de Ptah, sous l’égide de l’Ifao et du Cfeetk. Par ailleurs, un programme initié par le Cfeetk, dans la continuité de la découverte des catacombes osiriennes de Karnak en 1993, vise à documenter systématiquement les édifices osiriens de la zone du « tombeau d’Osiris » au nord-est du temple, mais aussi la chapelle d’Osiris Ptah-Neb-ânkh au sud et de nombreux témoignages isolés (pour cette partie, voir le site du Cfeetk). Depuis 2012, ces deux programmes ont été associés en vue de la publication finale des résultats obtenus.
Pour en savoir plus

Site de l'EA 4519 (EPHE)